À propos du skipper

GBR

Nationalité 

0
Age

Résidence: Mérillac, Brittany, France

Milles navigué: 12.000+

Groupe: TBA

Status: Full Entry

D'où vient votre passion pour la voile?

Avant de me lancer dans les voiliers, j’étais très fan de la planche à voile et j’adorais être sur l’eau, surtout une fois que j’avais appris à gérer les conditions les plus difficiles. Puis un jour, un bon ami m’a invité pour la journée sur son petit bateau de croisière, jusque-là je ne pensais pas vraiment m’y mettre, mais il s’est avéré que malgré la grisaille de février, j’étais accro.

Quelles leçons avez-vous appris de la voile?

Probablement, de ne jamais sous-estimer les forces dans lesquelles vous vous retrouverez en mer et de vous assurer d’être suffisamment préparé pour y faire face.

Qu'est-ce qui vous a amené à aimer la voile en solitaire?

Je pense que cela a probablement commencé avec ma lecture avide des exploits des solitaires à partir de Joshua Slocum. J’ai une fascination particulière pour l’histoire de la course originale du Golden Globe parce que c’était une histoire humaine avec des leçons à apprendre autant qu’une grande histoire de vrai aventure. Pour moi, m’essayer à la navigation en solitaire était une sorte d’expérience pour comprendre ce que c’était vraiment et si, en fait, je pouvais faire face à la solitude tout en étant skipper et équipage.

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire à cet événement?

Eh bien, j’arrive (enfin) à la fin d’un projet de construction que j’ai commencé il y a 20 ans et, croyez-le ou non, je pensais depuis quelques années à quel point ce serait formidable si quelqu’un organisait une course autour du monde pour les gens comme moi avec une expérience et des finances limitées et un bateau qu’ils ont construit eux-mêmes. Puis il y a seulement un mois environ, j’ai lu à mon grand étonnement qu’il y avait en fait une telle course, alors j’ai décidé de m’inscrire.

Comment comptez-vous vous préparer à cet événement?

La première étape consiste à lancer le bateau au printemps prochain, puis à naviguer autant que possible tout en travaillant pour que l’argent continue de rouler. En dehors de cela, il s’agit de rester en forme et de faire beaucoup de lecture et de recherche.

Selon vous, quel sera le plus grand défi?

Pour l’instant juste arriver à la ligne de départ et finalement gérer le stress et la fatigue en mer.

Parlez-nous de votre bateau ou du bateau que vous aimeriez avoir.

Mon bateau, Taqua II, sera mis à l’eau au printemps 2022 après 20 ans de construction. C’est un bateau de croisière rapide de 13m / 42 pieds conçu par Warwick Buckley de Buckley yacht design, construit en planches époxy avec un tirant d’eau de 2,4 m et un gréement fractionné.

Avez-vous l'intention de lier ce défi personnel à un message social?

Oui peut être.

Et qu’aimeriez-vous ajouter pour conclure?

Oui, s’il y a des entreprises ou des individus qui pourraient être intéressés par un accord de sponsoring/publicité à petit budget, je serais très intéressé de les entendre.

Expérience de voile

12 000 milles, 1 200 milles en solo, traversée de l’Atlantique et convoyages. Principalement l’expérience de naviguer en solitaire sur le premier Taqua, un Tomahawk de 25 pieds, de la Medway à Gibraltar, puis en équipage à travers l’Atlantique via Madère, les Canaries et le Cap-Vert.

À propos du bateau

Lloyd Davey

Voile au prés: 88m2

Voile au portant: 163m2

Numéro Voile: TBA

Plan: B42 (Warwick Buckley)

Année: 2022

Groupe: TBA

LOA: 42ft

Déplacement: 8000kgs