À propos du skipper

FRA

Nationalité 

0
Age

Résidence: Le Minihic Sur Rance, France

Milles navigué: 105.000+

Groupe: TBA

Status: Retired Entry

D'où vient votre passion pour la voile?

Depuis l’enfance, devenir marin me semblait déjà une voie évidente. J’ai quitté le lycée pour acheter mon premier bateau. Et je suis parti … Je n’ai jamais vraiment eu les pieds sur terre depuis. L’océan est devenu mon milieu naturel.

Quelles leçons avez-vous appris de la voile?

Rien d’autre que la preuve d’avoir trouvé ma place dans ce monde. En mer, je me sens chez moi et en paix. J’aime cette vie et la voile m’apprendra toujours beaucoup, mais ce sont des choses personnelles que je ne souhaite pas entrer dans les détails ici.

Qu'est-ce qui vous a amené à aimer la voile en solitaire?

C’est tout simplement qui je suis, rien ne m’a conduit à la voile en solitaire, je suis né marin solitaire et je vis en harmonie avec lui.

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire à cet événement?

Le défi et la poésie d’un voyage sur la lune propre à une telle aventure. Évidemment, je dois y retourner, dans les mers du Sud, pour mieux naviguer et voyager plus loin que la fois précédente.

Comment comptez-vous vous préparer à cet événement?

Mon bateau a déjà fait ses preuves sur ce genre de passage, je suis donc confiant dans sa capacité à naviguer dans les mers du sud. Maintenant, je dois remplacer tout ce qui s’use et se déchire, comme les voiles ou le gréement. Je souhaite également optimiser ses performances, en l’équipant pour que je puisse tirer le meilleur parti de ses capacités. Cette fois-ci, j’aimerais aussi aller avec la possibilité de télécharger des fichiers météo en mer, afin d’éviter de naviguer directement d’une bulle de haute pression à une autre!

Selon vous, quel sera le plus grand défi?

Toute cette aventure est un défi. Trouver les fonds pour partir avec un bateau satisfaisant est tout aussi difficile que d’atteindre l’achèvement ou même de contourner le Horn.

Parlez-nous de votre bateau ou du bateau que vous aimeriez avoir.

C’est une vieille dame que je connais bien, Celeste. Facile à manœuvrer d’une seule main mais toujours puissant lorsque le vent se renforce. Elle est paresseuse dans les trucs légers, il faut le dire! Peu d’électronique, c’est un bateau simple et robuste. J’ai pu l’adapter en fonction de mes expériences passées, mon bateau évolue constamment selon mes préférences du moment. Objectivement: mon bateau est sympa!

Avez-vous l'intention de lier ce défi personnel à un message social?

Je pense que les faits parlent d’eux-mêmes. Il suffit d’observer, d’essayer de comprendre pourquoi un homme décide de mettre tout son argent, toute son énergie et toute sa foi dans une telle aventure pour percevoir la force de ce qui le pousse dans ce sens. Et voyez un message là-bas.

Expérience de voile

2008-09: Tour de l’Atlantique, en passant par l’Amazone et la mer du Labrador. Solo.

2011-13: France-Hong Kong via le Cap Horn et les canaux de Patagonie. Solo.

2014-15: Traversée vers les Antilles puis passages nord ouest en solo.

2016-17: Voyage de retour de France au Cap de Bonne-Espérance en solo.

2018-19: Tour du monde en solitaire via les trois grands caps sur la route de La Longue 2018.

2019-20: en partie en solo autour de l’Atlantique.

De nombreux autres voyages: Hong Kong-Philippines, Martinique-France, etc.

Environ 105000 miles en tant que skipper

À propos du bateau

Numéro Voile: TBA

Plan: Jaguar 1199 (Auzepy-Brenner)

Année: 1968

Groupe: TBA

LOA: 42

Déplacement: 8200 kgs