À propos de la skipper

FRA

Nationalité 

0

Résidence: Fouesnant, France

Milles navigués: 22,000+

Groupe: TBA

État: Retired Entry

D'où vient votre passion pour la voile?

Je crois que cela vient de la chance d’avoir des grands-parents vivant à Belle-Ile-en-Mer, une île de Bretagne française où j’ai passé tous mes étés étant enfant. C’est là que je suis monté sur le petit bateau de pêche à voile en bois de mon grand-père, il m’a appris à ramer toute seule pour sortir du port. Plus tard, il y a eu des optimistes, des caravelles et des 420 au yacht club local… Mais j’ai commencé à vraiment aimer la mer quand j’ai découvert la funboard, qui m’a permis de découvrir mon amour pour la natation mais également celui de jouer avec le vent. J’ai même décidé de retourner vivre sur l’île toute l’année pour naviguer l’hiver. Ce n’est qu’à la fin de la vingtaine que j’ai découvert la voile hauturière en tant qu’équipière sur un catamaran de 52 pieds à Saint-Martin.

Quelles leçons avez-vous appris de la voile?

Soyez prêt, ayez du matériel de secours… Il n’y a rien de mal à avoir peur avant une tempête, restez calme quand c’est sur vous si vous n’avez pas réussi à l’éviter! La mer décide.

Qu'est-ce qui vous a amené à aimer la voile en solitaire?

Je crois que cela remonte aux livres de mon adolescence, mais c’est devenu limpide pendant une traversée de l’Atlantique. Chaque fois que j’étais seule sur le pont, à profiter du soleil levant, j’avais toujours le sentiment que c’était un moment parfait… Mais que ce serait encore mieux d’être totalement seule à bord! Cette petite voix est aussi présente quand je vais surfer. Quand je vois tous les autres qui souhaitent la meilleure vague pour rentrer à terre… je pense « ce que je veux, c’est aller dans l’autre sens… loin au large, quand il n’y a plus de terres en vue». Et c’est l’objectif que je me suis fixé dans ma vie.

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire à cet événement?

J’ai vu les gars revenir de “La longue route” 50 ans après Moitessier… et j’ai pensé “dommage que je n’étais pas prête”. Maintenant je le suis. Je cherche un bateau pour naviguer “quelques fois” autour du monde pour le reste de ma vie (sauf si, un jour, j’ai trouvé un endroit où je souhaite rester) et quand j’ai vu l’annonce du Global Solo Challenge, et bien c’était l’occasion parfaite de prendre ma revanche !

Comment comptez-vous vous préparer à cet événement?

1- Trouver ce que j’estime être « le bateau parfait pour moi » 2- Le préparer 3- M’entraîner, m’entraîner, m’entraîner…. et m’entraîner à nouveau!

Selon vous, quel sera le plus grand défi?

Se souvenir que c’est une «course» et essayer de faire le meilleur temps possible au lieu de simplement profiter d’être seule en mer.

Parlez-nous de votre bateau ou du bateau que vous aimeriez avoir.

Je recherche essentiellement un bateau solide et fiable. Peut-être pas le plus rapide, mais un bateau sûr et à cet égard, les différentes exigences de sécurité du Global Solo Challenge sont un réconfort. Je veux aussi un bateau aussi autonome que possible. Mon bateau de rêve aurait un moteur électrique, un dessalinisateur et suffisamment d’espace pour faire pousser des légumes! Il devrait avoir le moins d’impact négatif possible sur l’environnement.

Avez-vous l'intention de lier ce défi personnel à un message social?

Oui, la préservation des océans et l’autonomie. Un peu de girl power dans ce monde de brutes? (je plaisante … peut-être)

Souhaitez-vous ajouter autre chose?

Oui, même si le Global Solo Challenge sera ma première fois seule atour de monde, ce ne sera certainement pas la dernière… il y a trop de latitudes à explorer!

Expérience de voile

3 ans à travailler sur des bateaux de location dans les caraïbes et l’océan Indien, basée sur les îles françaises de Saint-Martin et Mayotte.

Une traversée de l’Atlantique, de Saint-Martin à Toulon en passant par les Açores et Gibraltar.

Un petit voyage de False Bay (Afrique du Sud) à Luderitz (Namibie).

À propos du bateau

Numéro Voile: TBA

Plan: TBA

Année: TBA

Groupe: TBA

LOA: TBA

Voile au prés: TBA

Voile au portant: TBA

Déplacement: TBA