Le Global Solo Challenge s’agrandit encore et accueille les Open 60

Le lancement du Global Solo Challenge (GSC) 2023-2024 a eu lieu il y a deux ans. À moins d’un an du départ de La Corogne en septembre 2023, l’excitation ne cesse de croître avec l’annonce d’un nouvel élargissement des critères d’éligibilité des bateaux, la levée des limites supérieures de taille et de performance permettant la première inscription d’un ancien Open 60 du Vendée Globe skippé par un marin très expérimenté. Son inscription est déjà confirmée et sera annoncée prochainement.

Depuis son lancement, les organisateurs ont reçu des demandes de skippers d’une gamme très hétérogène de types de bateaux. Avec plus de 500 manifestations d’intérêt, le GSC a répondu progressivement en adaptant les règles pour permettre à de nouveaux groupes de bateaux de participer à l’événement.

Initialement, les critères de performance ont été modifiés pour permettre aux Class40 et aux Open 40 de s’inscrire. Plus tard, ce fut le tour des Open 50, tandis que les inscriptions et les demandes de renseignements continuaient à affluer.

Fuji – Class40 – Ari Känsäkoski

« L’intérêt que nous avons reçu dès le départ nous a clairement montré que nous avions trouvé un espace, un vide dans l’offre des événements de voile en solitaire au large, que nous pouvions essayer de satisfaire. Il y a certainement beaucoup de marins qui rêvent de naviguer autour du monde en solo et sans escale. Cependant, nous sommes impressionnés d’en avoir découvert leur nombre !» a commenté l’organisateur de l’évènement Marco Nannini. « Nous n’avons pas voulu commencer en plaçant la barre trop haut, mais nous nous sommes efforcés de faire en sorte que l’événement soit inclusif et équitable. Les skippers devraient avoir la même chance de gagner indépendamment de la conception du bateau, de sa taille ou de son budget. Du moins sur le papier, car l’expérience et la préparation individuelle sont des facteurs importants dans la réussite de tout long passage au large, sans parler d’une circumnavigation. »

Sparrow – Open 50 – Ronnie Simpson

Le format unique du GSC, qui mettra en scène des départs décalés pour les bateaux en fonction de leur potentiel de performance, permet de réunir des bateaux d’âges, de tailles et de modèles différents. Il s’agit d’une décision respectueuse de l’environnement et, en fait, la dernière inscription est celle d’un Open 60 qui a déjà participé au Vendée Globe. Avec une flotte aussi hétérogène, la durée prévue de la circumnavigation varie d’environ 100 jours pour les Open 60 les plus rapides à plus de 200 jours pour le groupe de bateaux le plus lent.

La mise à jour de l’Avis d’évènement portera également sur la transparence et l’équité des regroupements. Le départ pour les bateaux plus lents peut avoir lieu une semaine plus tôt. Les départs peuvent être hebdomadaires, de la fin du mois d’août jusqu’à la mi-décembre, selon la liste finale des participants.

Bendigedig – Dafydd Hughes – S&S 34

Au moment de la rédaction du présent rapport, le GSC avait reçu 53 inscriptions de skippers de 15 nationalités différentes. Incroyablement, il y a encore au moins une demi-douzaine d’autres entrées potentielles. Ceci étant dit, nous sommes pleinement conscients que le premier défi pour chaque skipper sera de se rendre sur la ligne de départ et que, malheureusement, certains seront contraints de se retirer. Plusieurs nouveaux venus doivent obtenir des fonds supplémentaires pour préparer leurs bateaux. Certains skippers se sont provisoirement retirés tout en essayant de rassembler toutes les pièces du puzzle dans l’espoir de confirmer leur inscription à une date ultérieure. Nous espérons vraiment qu’ils réussiront à faire partie de cette grande aventure. Nous estimons à une trentaine le nombre de partants, ce qui serait un succès incroyable pour la première édition du GSC. Le nombre final pourrait être plus élevé compte tenu du bourdonnement continu des demandeurs, mais le chemin est encore long pour tous ceux qui se préparent à relever ce défi.

Photo en vedette: @finotconq